We-Can-Help-IAQ.jpg

Qualité de l'air (associée au confort des personnes)

La qualité de l'air à l'intérieur des bâtiments (QAI) est compromise par des substances polluantes telles que la poussière, le pollen, le moisi, les moisissures et les composés organiques volatils (COV).

Ces substances polluantes peuvent provenir des ameublements, des laboratoires, des solutions nettoyantes et des personnes occupant un bâtiment. Des problèmes de santé peuvent survenir peu de temps après l'exposition à une mauvaise qualité de l'air à l'intérieur des bâtiments. Les personnes dans un bâtiment peuvent éprouver des maux de tête, une fatigue et avoir les yeux irrités. Une exposition à long terme à une mauvaise QAI peut contribuer à des maladies respiratoires chroniques telles que l'asthme. C'est pour cette raison que le marché des systèmes de déshumidification a été largement stimulé par des problèmes de qualité de l'air à l'intérieur des bâtiments et à la consommation d'énergie dans les bâtiments commerciaux. Ironiquement, l'une des principales causes aux problèmes de QAI a été une révision des exigences du code de construction qui ont demandé l'introduction de plus d'air extérieur dans les bâtiments.

En conséquence, l'air extérieur aujourd'hui représente jusqu'à 80 % de la charge de déshumidification d'un bâtiment et peut compromettre la capacité de gestion de cette charge latente accrue par les systèmes de climatisation existants. Une bonne ventilation et une bonne déshumidification peuvent apporter des avantages économiques à travers la réduction des frais d'exploitation, la meilleure QAI et les niveaux de confort supérieurs. Toutefois, les ingénieurs et les propriétaires doivent surmonter un défi majeur qui consiste à choisir un système de traitement de l'air capable de fournir des quantités d'air de ventilation accrues, conformément à la recommandation de la norme ASHRAE 62 et aux codes de construction amendés, sans accroître les coûts du système et ses frais d'exploitation.

AT_case_Muntersprincipleuk.jpg

Pour faire face à ce challenge d'un air de ventilation supérieur, Munters emploie des technologies éprouvées deux fois, à savoir, la récupération d'énergie pour éliminer les déchets et la déshumidification déshydratante pour apporter une humidité au centre de la zone de confort ASHRAE. Combiner le déshydratant à la récupération d'énergie donne la possibilité à Munters de fournir maints avantages. Un système Munters élimine l'humidité dans la phase vapeur avec un déshydratant plutôt que par condensation avec un serpentin de refroidissement. Parce que l'air n'est pas saturé alors qu'il entre dans le bâtiment, la canalisation d'approvisionnement en air reste sèche. ASHRAE reconnaît l'importance que revêtent les canalisations sèches dans la norme 62, qui conseille de maintenir l'humidité à moins de 70 % HR pour éviter une croissance microbienne. Ce critère est très difficile à remplir avec les systèmes de traitement de l'air par refroidissement. Néanmoins avec Munters, l'humidité est facilement contrôlée dans les canalisations tout en étant conforme aux directives ASHRAE.

Nous sommes experts

Nous savons que nos produits. Nous dirigeons
vos coordonnées à
quelqu'un dans votre pays.